jeudi 24 juin 2010

Grande chélidoine (Chelidonium majus L.)

Dans le bois de Vincennes.

Plante observée fin mai sur un bord de chemin ombragé .
Cette petite plante est utile malgré sa forte propagation .
On l'appelle aussi herbe à verrue.
j'ai testé quand j'étais jeune et je vous assure que cela marche.

Elle était cultivée dans les jardins médiévaux.




Petite description sommaire.
Plante vivace
Plante légèrement velue à tiges fragiles, ramifiées.
Elle sécrète un latex orangé.
Les Feuilles sont molles, divisées
Les fleurs sont jaunes dorées et possedent 4 pétales en croix groupés sur des inflorescences en ombelles.
Son fruit est appelé silique . Il s'ouvrent en deux valves .
Elle se reproduit abondamment par graines.
Floraison d'avril à novembre.

Plante fréquente sur les murs ombragés, les endroits incultes et les ruines.
Elle se rencontre surtout en plaine.

Phytothérapie:
Autrefois, cette plante était très utilisée. Grâce aux dosages infinitésimaux de l'homéopathie on emploie la plante sèche contre l'hépatisme. Son maniement est très délicat et une simple erreur de dosage peut être fatale.
Le suc jaune orangé de la tige fraîche est très efficace contre les verrues et les cors.
Toxicité :
Elle renferme des alcaloïdes (poisons ).
80 g peuvent tuer un chien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire